Ambassadeurs oursons de la réconciliation

Nous encourageons les groupes à consulter les lignes directrices à propos de la COVID-19 de leur province, de leur territoire ou de leur ville au sujet des amis peluche, qui sont les Ambassadeurs oursons.

Le programme Ambassadeurs oursons de la réconciliation de la Société de soutien invite les groupes à accueillir une Ambassadeur ourson qui vous guidera au cours des années de liberté pour mettre en œuvre les Appels à l’action de la Commission de vérité et réconciliation et faire une différence positive pour les enfants, les jeunes et les familles des Premières Nations. Spirit Bear est membre du Conseil tribal Carrier Sekani et est un Ambassadeur ourson qui représente les Premières Nations et d’autres enfants qui défendent les services publics des Premières Nations sur le plan culturel et équitable au Tribunal canadien des droits de la personne. Il croit que l'amour, l'honnêteté, la compassion et un engagement réel pour aider les autres à faire ce qui s’impose. Spirit Bear a écrit des livres qui racontent comment les enfants de toutes les diversités ont contribué à ce que les enfants des Premières Nations obtiennent les services publics lorsqu'ils ont besoin. Il ne reste pas encore parce qu'il y a plus de travail à faire, et Spirit Bear ne peut pas accomplir tout seul. Ses proches sont donc venus l’aider à éduquer et à mobiliser d’autres enfants, jeunes et adultes pour aider à faire des Appels à l’action de la Commission de vérité et réconciliation est une réalité pour tout.

Les Ambassadeurs oursons visent à établir des relations avec les peuples Premières Nations, les Métis et les Inuits de la région afin de travailler à une vision commune de la réconciliation. Nous introduisons une approche graduelle du programme Ambassadeurs oursons qui reconnaît que certains groupes ont de bonnes relations avec les Premières Nations, les Métis et les Inuits sur leurs territoires et que d’autres commencent tout juste à établir ces relations.

Pendant que vous et vos Ambassadeurs oursons travaillez sur la réconciliation, nous vous demandons de garder @SpiritBear et la Société de soutien affichés chaque mois sur les façons novatrices dont vous et la communauté des Premières Nations de votre région travaillez à la mise en œuvre des Appels à l’action de la Commission de vérité et réconciliation et des Appels à la justice aux femmes et aux filles autochtones disparues et assassinées. 

Après avoir passé une année avec leur Ambassadeur ourson, les groupes doivent écrire une lettre et/ou préparer une vidéo expliquant tout ce qu’ils ont appris et leur histoire d’Ambassadeur ourson. Les groupes doivent donner leurs voyages d’apprentissages et les histoires d’Ambassadeurs oursons à la Société de soutien chaque mois. Ca c’est la cause chaque année du programme aussi. Ça peut être facile de compiler, parce que les groupes ont déjà accès à leurs lettres et/ou leurs vidéos!

Comme un fait vraiment chic du programme, d'Ambassadeurs oursons sont déjà allés aussi loin que l’Australie!

Voici de plus amples renseignements sur le processus et les exigences d’Ambassadeurs oursons de la réconciliation par étapes. À titre de rappel, si les groupes ont une relation affirmée avec un/une Aîné.e.s ou un/une Gardien.ne du savoir autorisé.e par la collectivité locale et qu’ils sont conscients des injustices et des iniquités touchant les enfants et les jeunes des Premières Nations, les groupes peuvent nous en informer et passer à l’étape deux!

Étape un – Établissement de relations et apprentissage pour la réconciliation et la justice :

  1. Établir une relation significative avec un/une Aîné.e.s ou un/une Gardien.ne du savoir autorisé.e par leur collectivité afin de favoriser et de soutenir l’expérience des Ambassadeurs oursons de la réconciliation. 
  2. Les groupes doivent se renseigner sur les injustices et les iniquités qui touchent les enfants et les jeunes des Premières Nations et participer à l’une des initiatives de mise en œuvre de l’appel à l’action de la Commission de vérité et réconciliation, créées par la Société de soutien. Si vous êtes un éducateur, nous vous fournirons une liste de ressources de la Société de soutien pour votre classe.
  3. Quand les groupes entretiennent de solides relations avec un/une Aîné.e.s ou un/une Gardien.ne du savoir autorisé.e par leur collectivité et qu’ils sont conscients des injustices et des iniquités qui touchent les enfants et les jeunes des Premières Nations, ils peuvent demander de passer à la phase deux du programme.

N’oubliez pas que Spirit Bear a un prix pour récompenser les enfants, les jeunes et les groupes d’enfants et de jeunes qui font un excellent travail avec les Appels à l’action de la Commission de vérité et réconciliation, de sorte que vous et votre Ambassadeur ourson devriez garder un œil sur les détails de la mise en candidature!

Étape deux – Recevoir, nommer et prendre soin des Ambassadeurs oursons de la réconciliation :

  1. Les groupes recevront leur trousse bienvenue et leur Ambassadeur ourson de la Société de soutien. Les groupes pourront garder leur Ambassadeur ourson! Si les groupes souhaitent acheter leur propre Ambassadeur ourson, ils sont plus que bienvenus pour le faire aussi. 
  2. Les groupes doivent travailler avec un/une Aîné.e.s ou un/une Gardien.ne du savoir autorisé.e pour organiser une cérémonie de désignation de leur Ambassadeur ourson et expliquer pourquoi le nom a été choisi. Ce processus doit respecter les protocoles locaux et les objectifs communautaires. Veuillez tenir cette conversation avec un/une Aîné.e.s ou un/une Gardien.ne du savoir autorisé.e pour respecter ce dont il a besoin dans le cadre du processus. Veuillez noter que chaque nation et communauté à des protocoles différents.
  3. Les groupes doivent veiller à ce que leur Ambassadeur ourson porte quelque chose pour honorer la communauté locale des Premières Nations, des Métis ou des Inuits et pour symboliser son travail de mise en œuvre des Appels à l’action de la Commission de vérité et réconciliation. Par exemple, Spirit Bear porte une chemise orange pour la Journée du chandail orange, une épinglette Moosehide et des objets sacrés qui lui ont été offerts par sa propre nation et ses enfants partout au Canada. Il a même une tenue spéciale à porter au tribunal !
  4. À ce étape, les groupes doivent enregistrer leur Ambassadeur ourson sur notre site web.
  5. Les groupes doivent enseigner à leur Ambassadeur ourson la culture et la langue du territoire local. En retour, l’Ambassadeur ourson enseigne au groupe la réconciliation - cela se rattache au processus de réciprocité. 
  6. Les groupes doivent se renseigner sur les injustices et les iniquités qui touchent les enfants et les jeunes des Premières Nations et participer à une autre initiative créée par la Société de soutien, avec l’appui de leur Ambassadeur ourson. Si vous êtes un éducateur, nous vous fournirons une liste de ressources de la Société de soutien pour votre classe. 
  7. Les groupes peuvent envoyer des mises à jour à la Société de soutien sur le bien-être des Ambassadeurs oursons avec des photos et/ou des vidéos. Cela bénéfique également les groupes pour suivre leur voyage d’apprentissage!
Veuillez communiquer avec nous pour plus de renseignements.