Le Rêve de Shannen - Calendrier et documents

Nous essayons de notre mieux pour vous donner accès à ces documents/ces informations en français. Malheureusement, les ressources ne sont pas toujours disponibles. Dans ce cas, nous allons les fournir en anglais. Désolé pour l'inconvénient.

  • 1996

    Le rapport de la Commission royale sur les peuples autochtones (CRPA) est publié. Le rapport note que le financement est « de base » pour l'éducation dans les réserves, et que les règlements permettent peu, sinon aucune, marge de manœuvre pour les programmes d'études axés sur la culture. Lire le Volume 3 Chapitre 5 du rapport de la CRPA.

  • 1996

    Des consultants recommandent d'enlever la terre toxique de la propriété de l'école.

  • 1995

    D’autres enquêtes environnementales sont menées et révèlent que l'école est contaminée par des toxines nocives pour l'exposition humaine. Le terrain de l'école est classé comme un « niveau 1, Sensibilité élevée du site. »

  • Années 90

    Les enseignants et les enfants d’Attawapiskat continuent de souffrir de maladie dues à l'exposition aux vapeurs de fumées carcinogènes.

  • 1984

    AINC (Affaires indiennes et du Nord Canada) embauche des consultants pour enquêter et des mesures de nettoyage nettoyer sont recommandées. Aucune action n’a été effectuée.

  • 1982

    Preuve de la présence d'huile dans les fondations de l’école et odeurs de pétrole dans les salles de classe.

  • 1982

    La Charte des droits et libertés (Loi constitutionnelle de 1982) est signée. Tiré de l'article 35 de la Charte: « (1) les droits ancestraux et les droits issus de traités des peuples autochtones du Canada sont reconnus et confirmés. (2) Dans la présente loi, « peuples autochtones du Canada » inclut les peuples indiens, Inuits et Métis du Canada. » Lire la Charte canadienne des droits et libertés, 1982.

  • Années 80

    Des enfants d'Attawapiskat et des enseignants malades en raison de l'exposition aux fumées carcinogènes.

  • 1979

    25 000 gallons d’huile s’infiltrent dans le sol près de l’école.

  • 1976

    L’école élémentaire J.R. Nakogee est bâtie chez la Première Nation d’Attawapiskat.

  • 1972

    Le gouvernement du Canada commence à fermer des pensionnats indiens.

  • 1967

    The Education of Indians in Ontario: A Report to the Provincial committee on Aims and Objectives of Education in the Schools of Ontario est publié. D'après le rapport: « sachant le décalage à laquel on peut s'attendre entre la formulation de nouvelles politiques, y compris la mise en œuvre de nouveaux projets pilotes intéressants et l'adoption de ces principes dans l'ensemble du système, une question important nous vient immédiatement à l'esprit. Compte tenu de la question indienne dans cette province, peut-on nous permettre, en Ontario, d'attendre pour ce type de changement radical ? Commission scolaire, perspectives, supervision, formation des enseignants, manuels doivent être modifiés. Laissez quelqu'un deviner en quelle année ou à quel siècle des changements importants vers l'égalité réelle seront notés pour l’évolution des enfants » (Sim, 1967, p. 35).

  • 1960

    Les membres des Premières Nations vivant dans les réserves sont en mesure de voter aux élections fédérales.

  • 27 juin 1921

    Le Traité no 11 est signé, notant dans l'accord que les enfants des Premières Nations en vertu du traité recevront une éducation payée par le gouvernement du Canada. Lire le Traité no 11.

  • janvier 1907

    Le Traité no 10 est signé. Le préambule du traité stipule que « Quant à l'éducation, les Indiens ont reçu l'assurance qu'il y n'avait aucun besoin de stipulation spéciale au-delà de la disposition générale du traité, comme c'était la politique du gouvernement d'offrir dans toutes les régions du pays, autant que les circonstances le permettraient, pour l'éducation des enfants indiens... » Lire le Traité no 10.

  • juillet et août 1905

    Traité no 9 – le Traité de la Baie-James est signé, garantissant les dispositions éducationnelles: « Sa Majesté s'engage à payer les salaires des enseignants, à instruire les enfants indiens et également à fournir des bâtiments scolaires et du matériel éducatif tel qu’il sera conseillé par le gouvernement de Canada de sa Majesté. » Lecture traité no 9.

  • juin et juillet 1899

    Le Traité no 8 est signé, notant dans l'accord que les enfants des Premières Nations en vertu du traité recevront une éducation payée par le gouvernement du Canada. Lire le Traité no 8.

  • 22 septembre et 4 décembre 1877

    Le Traité no 7 est signé, notant dans l'accord que les enfants des Premières Nations en vertu du traité recevront une éducation payée par le gouvernement du Canada. Lire le Traité no 7.

  • 12 août 1876

    Le gouvernement du Canada promulgue des lois racistes, la Loi sur les Indiens, 1876, vise à contrôler et à assimiler la population autochtone. Une des stratégies de la Loi sur les Indiens de 1876 était «d’émanciper » toute personne de Premières Nations qui ont obtenu une éducation postsecondaire, forçant un choix entre le maintien des droits fondamentaux de l'homme, ou les droits des peuples autochtones. Alors qu'elle a subi de nombreuses révisions, la Loi sur les Indiens est toujours en place aujourd'hui et n'a pas été actualisée depuis 1985. Lire la Loi sur les indien de 1876 et la Loi sur les indien de 1985.

  • 23, 28 août et 9 septembre 1876

    Le Traité no 6 est signé. Il est énoncé dans le traité que "Sa Majesté s'engage à maintenir des écoles pour l’instruction dans ces réserves par les présentes établies selon que son gouvernement du Dominion du Canada pourra le trouver souhaitable, quand les Indiens de la réserve le désireront." Lire le Traité no 6.

  • 20 et 24 septembre 1875

    Le Traité no 5 est signé. Il est énoncé dans le traité que "Sa Majesté s'engage à maintenir des écoles pour l’instruction dans ces réserves par les présentes établies selon que son gouvernement du Dominion du Canada pourra le trouver souhaitable, quand les Indiens de la réserve pourront le désirer." Lire le Traité no 5.

  • 20 juillet 1874

    Le Traité no 4 est signé. Il est énoncé dans le traité que « Sa Majesté s'engage à maintenir une école dans la réserve attribuée à chaque bande, dès qu'ils s'installent sur ladite réserve et sont prêts à recevoir un enseignant. » Lire le Traité n° 4.

  • Octobre 1873

    Le Traité no 3 est signé. Le gouvernement s'engage à « maintenir les écoles pour l'enseignement » dans les réserves. Lire le Traité no 3.

  • 21 août 1871

    Signature du Traité n° 2. « Sa Majesté s'engage à maintenir une école dans chaque réserve si les Indiens de la réserve le désirent. » Lire le Traité n° 2.

  • 3 août 1871

    Signature du Traité n° 1. « Sa Majesté s'engage à maintenir une école dans chaque réserve si les Indiens de la réserve le désirent. » Lire le Traité n°1.

Pages