Le Tribunal canadien des droits de la personnes publie ses remèdes à court terme.