Dans une déclaration publique, les organisations des peuples autochtones et des groupes des droits de la personne demandent au gouvernement fédéral de reconnaître les graves préoccupations des Premières nations, des Inuits et des Métis au Canada et à prendre des engagements clairs à l'action lorsque son dossier est examiné devant le Comité des Nations Unies des droits économiques, sociaux et culturels (PIDESC), les 22 et 23 février 2016 à Genève.